FLASH INFO
: 4ème Session ordinaire de la 5ème mandature du CESC. Thème :"Environnement  -Sécurité".Cérémonie d'ouverture le lundi 6 février 2017 , à Koulouba ,au siège de l'Institution , à 8h30mns                                                                                                          

DISCOURS CLOTURE 1ère SESSION ORDONAIRE 5ème MANDATURE

 

Madame le Ministre du Travail, de la Fonction Publique, de la Reforme de l’Etat, Chargé des Relations avec les Institutions ;

Mesdames et Messieurs les membres du CESC ;

Chers Collègues ;

Mesdames et Messieurs ;

Nous voici au terme de nos travaux de la première session ordinaire de la 5ème mandature consacrée à la relecture des textes constitutifs du Conseil Economique, Social et Culturel.

Permettez-moi  tout d’abord  de vous exprimer mes sincères félicitations  pour les efforts que je qualifie de titanesques que vous avez déployés au cours de cette première session.

Ainsi, 15 jours durant, nous avons examiné avec un intérêt particulier les textes régissant le Conseil économique, social et culturel. Aucun aspect desdits textes n’a été occulté.

Les débats ont été houleux, féconds, enrichissants, constructifs et empreints de cordialité et surtout d’une grande compréhension mutuelle. Les propositions issues des travaux en témoignent éloquemment.

 

      Mesdames et Messieurs les membres du CESC,

Chers Collègues,

Il est heureux de constater à la lecture des propositions d’amendements que les objectifs assignés à cette première session ordinaire ont été largement atteints.

 En fait au cours de cette session, tous les textes constitutifs du Conseil, Economique, Social et Culturel se rapportant au  Règlement Intérieur, à la loi 92-031 fixant l’organisation, le fonctionnement et les modalités de désignation des membres du CESC, au Décret N°94-177/P-RM fixant les conditions de désignation des membres du CESC, au Décret N°94-178/P-RM relatif à l’Administration du CESC ; ainsi qu’aux dispositions de la Constitution du 25 février 1992, ont été passés au peigne fin.

Mesdames et Messieurs,           

Des préoccupations et non des moindres ont été également exprimées au cours de cette relecture des textes. Il s’agit entre autres du taux des indemnités allouées aux membres du Conseil, de celles relatives aux missions à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Toujours dans le cadre du bon fonctionnement du Conseil, des propositions pertinentes ont été également faites.

 Elles ont trait à :

- l’augmentation de la durée des sessions ;

- l’insuffisance dans la saisine du Conseil ;

- l’amélioration du mode de convocation des sessions ordinaires et extraordinaires ;

- la consécration de l’auto-saisine du CESC dans la constitution ;

- la non prise en compte de certaines couches socioprofessionnelles dans la composition du Conseil notamment : les notabilités, les confessions religieuses, les handicapés, certaines chambres consulaires et faîtières, etc.

- l’augmentation du nombre de commissions de travail

- la suite à réserver aux avis émis par le CESC ;

- le point de l’exécution du recueil annuel des attentes, des besoins et des problèmes des populations.

Mesdames et Messieurs les Membres du CESC,

Comme vous le savez, le processus d’élaboration du Recueil 2015 des attentes, des besoins et des problèmes des populations maliennes a été entamé au mois de mai dernier. Des missions se sont rendues à Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Kayes et dans les 6 communes du District de Bamako.

Les réunions de synthèse ont été déjà tenues dans les régions de Koulikoro, Ségou et Sikasso. Celles des régions de Kayes, Mopti et du district de Bamako se tiendront dans les jours à venir.

Les missions de l’élaboration du recueil se poursuivront dans les régions de Gao, Tombouctou et Kidal dès que les conditions sécuritaires seront réunies.

       Mesdames et Messieurs les membres du CESC,

Quant au recueil des attentes, des besoins et des problèmes de nos compatriotes établis à l’extérieur, des missions du CESC se rendront dans les pays à forte concentration de la diaspora au moment opportun. Toutes les informations relatives à ces missions  seront données aux représentants du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur au sein du CESC, à nos représentations diplomatiques et aux structures de base du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur.

Mesdames et Messieurs, Chers Collègues,

Notre Institution est membre de l’UCESIF (Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires des Etats et Gouvernements membres de la Francophonie).

 C’est dans ce cadre que du 09 au 13 juin 2015 à la tête d’une délégation, nous nous sommes rendus à Rabat au Maroc pour participer à l’Assemblée générale de l’UCESIF et au Congrès-Séminaire de formation co-organisé par le Conseil Economique, Social et Environnemental du Maroc et l’UCESIF avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie. Nous profitons de cette tribune pour exprimer nos sincères remercîments aux organisateurs de ce séminaire et notre profonde gratitude au  Président  du CESE du MAROC et aux autres membres de son bureau pour l’accueil chaleureux , fraternel et amical dont ma délégation et moi-même avons été l objet .Que la partie marocaine  soit persuadée que l’accord de coopération et d’amitié que les Présidents des deux institutions(CESE du Maroc et le CESC du MALI) ont signé le 12 JUIN 2015, a Rabat, sera correctement appliqué et scrupuleusement suivi.

Mesdames et Messieurs, Chers collègues,

Je puis vous affirmer sans risque de me tromper que cette première session ordinaire de la 5ème Mandature du CESC a été une réussite au vu d’intenses travaux menés par les cinq commissions de travail, la Commission ad’ hoc et les  propositions pertinentes qui en sont issues.

Je demeure convaincu que si ces propositions sont   agrées par  les plus hautes autorités de notre pays et appliquées de façon significative, elles contribueront à améliorer le fonctionnement  et l’image du CESC.

 Je suis convaincu qu’elles seront appliquées inch’Allah, car je ne doute pas de la volonté des pouvoirs publics du pays d’accompagner  notre institution, particulièrement le Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA qui est résolument engagé pour le renforcement des institutions de la République et la réussite pleine et entière de leurs missions.

Aussi, je réitère mes vives reconnaissances au Premier ministre, Chef du gouvernement, au  Président de l’assemblée nationale ainsi qu’aux Présidents de toutes les autres institutions de la république.

 J’ose compter sur leur solidarité pour qu’une suite favorable soit donnée  à nos différentes propositions de relecture

 Mesdames et Messieurs, Chers Collègues membres du     CESC,

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a fait l’honneur de nous faire parvenir une copie de l’Accord d’Alger.

Je vous invite à vous en approprier et en à faire une large diffusion auprès des couches socioprofessionnelles que vous représentez au CESC.

 

En fin Mesdames Messieurs, Chers collègues

 Je souhaite à chacune et à chacun de vous un très bon retour dans vos foyers respectifs. Que Dieu le Tout Puissant nous assiste en cette veille du mois béni de Ramadan.

Sur ce, je déclare clos les travaux de la première session ordinaire de la 5ème Mandature consacrée à la relecture des textes constitutifs du CESC.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

 

 

 

'