FLASH INFO
: 4ème Session ordinaire de la 5ème mandature du CESC. Thème :"Environnement  -Sécurité".Cérémonie d'ouverture le lundi 6 février 2017 , à Koulouba ,au siège de l'Institution , à 8h30mns                                                                                                          

DISCOURS CLOTURE SESSION INAUGURALE

 

 

 

 

 

  • Excellence Monsieur le Premier ministre, Chef du Gouvernement ;

 

  • Madame et Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;

 

  • Mesdames / Messieurs les membres du Gouvernement ;

 

  • Excellence, Mesdames / Messieurs les Représentants du Corps diplomatique, des Organisations internationales, régionales et sous-régionales accréditées au Mali ;

 

  • Mesdames / Messieurs, Chers Collègues membres du Conseil économique, social et  culturel ;

 

  • Mesdames / Messieurs de la presse publique et privée

 

  • Distingués invités en vos rangs, grades et qualités ;

Permettez-moi tout d’abord en ce jour béni du vendredi, de vous souhaiter la bienvenue à cette cérémonie solennelle de clôture de la Session Extraordinaire de la Cinquième mandature 2015-2020 du Conseil économique, social et culturel consacrée à l’installation du nouveau Bureau de l’Institution.

 Je voudrais aussi réitérer mes sincères remerciements et ma profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’État pour notre désignation au sein de la 8ème Institution de la République,  qu’est le Conseil économique, social et culturel.

 Je ne cesserai également de remercier mes collègues Conseillers pour la confiance qu’ils ont bien voulu placer à ma modeste personne ainsi qu’aux autres membres du Bureau pour conduire les destinées de cette honorable et prestigieuse Institution.

 Il me sied de rappeler que notre Institution est représentative des forces vives de la société civile malienne, des organisations socio- professionnelles ainsi que des collectivités locales.

 A ce titre, acceptez également, honorables Conseillers, que je mette cette opportunité à profit pour remercier les organisations et structures faitières de base dont nous sommes désormais les mandataires.

 Aussi, faut-il vous faire comprendre que notre mandat au sein de l’Assemblée consultative, loin d’être un privilège, constitue pour nous un sacerdoce, pour ne pas dire une mission constitutionnelle que nous porterons avec engagement, clairvoyance et professionnalisme afin de pouvoir assumer notre rôle de conseiller  des Hautes autorités dans la formulation des politiques publiques.

 Mesdames / Messieurs,

D’ores et déjà, que toutes et tous soient rassurés, et de façon solennelle, que les lignes directrices du dispositif managérial que nous mettrons en place, seront fondées sur l’ouverture, la transparence, le travail d’équipe et la gestion axée sur les résultats.

Ce sont là les conditions sine qua non pour hisser notre Institution au rang qui est le sien dans le landernau institutionnel de la République..

 Mesdames / Messieurs,

Les travaux de notre session inaugurale se tiennent dans un contexte fortement marqué par une crise sécuritaire, polluant un environnement géopolitique et économique déjà très complexe.

 Mais, notre Institution, forte de l’immensité des potentialités, de la diversité des ressources socioculturelles, économiques et politiques de son pays, le MALI, saura transcender les défis auxquels elle est confrontée à savoir :

-      La contribution à la consolidation de la paix, de la Réconciliation, du Dialogue social et de la cohésion sociale

-      Le Renforcement des acquis des mandatures précédentes ;

-      L’effectivité de la mise en œuvre des missions et prérogatives assignées par la constitution ;

-      Le véritable pôle de référence pour la réflexion prospective, permettant au gouvernement d’anticiper et de devancer les réelles préoccupations des populations.

-      La réforme de son dispositif organisationnel et de fonctionnement ;

-      La modernisation des mécanismes de management de l’Institution ;

-      Le raffermissement de ses liens avec les autres Institutions et particulièrement le Président de la République ;

-      L’amélioration de façon significative des conditions du travail administratif et de représentation des membres élus et associés ;

-      Le renforcement de l’image et de la visibilité de l’Institution ; etc. .

 

Mesdames / Messieurs,

Le paraphe à Alger de l’Accord de paix et de Réconciliation nationale par le Gouvernement de la République du Mali en mars dernier, avec une certitude de signature prévue pour le 15 Mai 2015, se révèle comme un acte majeur et hautement significatif qui arrive à point nommé.

 Cet Accord de paix, en dépit des faiblesses qu’il pourrait renfermer, suscite véritablement un nouvel espoir pour la résolution définitive de la crise dite du nord.

 Ainsi, pour les résultats essentiels obtenus à savoir : le respect de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale, de la souveraineté de l’Etat, de sa forme républicaine et de son caractère laïc, permettez-moi

 Mesdames et Messieurs les Conseillers, de   saisir cette opportunité solennelle pour renouveler nos vives félicitations et notre soutien indéfectible à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat ; au Premier Ministre ainsi qu’à tous les membres du Gouvernement.

 Le Conseil économique, social et culturel saisit également cette occasion pour féliciter et remercier tous les partenaires et amis du Mali pour leur concours précieux pour la recherche de la paix et de la stabilité de notre cher pays.

 Mesdames / Messieurs,

Tout au long de notre mandat, nous ne ménagerons aucun effort pour que le recueil annuel des attentes des besoins et des préoccupations des populations, - en tant que bréviaire d’orientations et de propositions de solutions concrètes, - puisse non seulement être régulièrement remis aux hautes autorités de la République, mais aussi qu’il soit suivi dans son application.

Nous estimons déjà que la vision politique du Chef de l’État, sa clairvoyance et son engagement pour le Mali, la disponibilité de Monsieur le Premier ministre ainsi que celle des membres de son gouvernement, sont des atouts que nous ne manquerons pas d’exploiter à bon escient.

 Mesdames / Messieurs,

Je formule vivement le vœux que la 5ème mandature du Conseil économique, social et culturel marque  une nouvelle ère de gloire pour l’Institution et qu’elle nous offre l’opportunité d’aller en profondeur dans les réformes tant souhaitées afin de donner un véritable sens à nos différents engagements pour le changement et cela pour l’Honneur du Mali et le Bonheur des maliens.

 Mesdames et Messieurs les Conseillers,

En vous souhaitant bon retour dans vos foyers respectifs et en espérant vous retrouver inchallah au mois de juin prochain, je déclare clos les travaux de la Session extraordinaire du Conseil économique, social et culturel.

 Je vous remercie 

 

 

 

 

 

 

 

 

'