Le président du Conseil économique social et culturel, Jeamille Bittar, a reçu en audience le jeudi 9 novembre 2012, au siège de l’institution, le ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mamadou Namory Traoré.

C’est à 10 h que le président du Conseil économique social et culturel, Jeamille Bittar, entouré par les membres du bureau, a reçu en audience le ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mamadou Namory Traoré. Il était accompagné par son chef de cabinet, Mme Sidibé Mahawa Haïdara, d’Ousmane Christian Diarra, conseiller technique, et d’Adama Diallo de la cellule de communication.

Il s’est agi, au cours de cette rencontre, de faire l’état des lieux, échanger avec le président du CESC sur l’importance des missions et évaluer les priorités du moment.

« Nous avons parlé de l’importance des missions du CESC qui représente l’ensemble des couches socioprofessionnelles du Mali », a affirmé le ministre Traoré. Il a assuré que le gouvernement compte sur le CESC pour la relance économique de notre pays. Il s’est dit préoccupé par la crise économique que traverse notre pays avec son corollaire de fermeture d’entreprises et de licenciements massifs.

Le ministre Mamadou Namory Traoré fera savoir que le gouvernement compte sur la contribution du CESC pour la relance économique, compte tenu de sa forte représentativité de l’ensemble des couches socio-économiques.

La rencontre a pris fin par la visité des locaux de l’institution (qui ont été vandalisés lors des évènements du 22 mars 2012). Le ministre et sa délégation ont pu constater les conditions précaires de travail du personnel technique et des membres du bureau. L’hôte du jour a félicité les membres et le personnel du CESC pour leur courage. Il les a assurés de l’accompagnement du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *