FLASH INFO
: 4ème Session ordinaire de la 5ème mandature du CESC. Thème :"Environnement  -Sécurité".Cérémonie d'ouverture le lundi 6 février 2017 , à Koulouba ,au siège de l'Institution , à 8h30mns                                                                                                          

Accueil

Environnement et Sécurité : au centre de la 4ème Session ordinaire du CESC

 

 

Ce lundi 06 février 2017 s’ouvriront les travaux de la 4ème session ordinaire de la 5ème mandature du Conseil  Economique, Social et Culturel, au siège de l’institution sis à Koulouba.  Le thème de ladite session portera sur : « Environnement et Sécurité »

 

"Toute personne a droit à un environnement sain. La protection, la défense de l'environnement et la promotion de la qualité de la vie est un devoir pour tous et pour l'Etat" stipule   l’article 15 de la Constitution  malienne. Mais aujourd’hui, force est de constater que la dégradation de l’environnement  a atteint des proportions inquiétantes.La dégradation des ressources forestières, fauniques, halieutiques, le développement de l’agriculture, avec l’utilisation des pesticides et intrants comme moyens d’accroitre la production et la productivité constituent autant de menaces et de faits réels sur l'environnement et la santé.

C’est fort de ce constat  combien préoccupant,  que le Conseil Economique, Social et Culturel  a tenu à consacrer le thème de la 4ème Session ordinaire de la 5ème mandature à l’Environnement et à la Sécurité.Il s’agit à travers cette session de 15 jours, d’outiller davantage les membres du  Conseil sur les enjeux liés aux  questions environnementales et Sécuritaires. Ce, à travers des communications sur les différents pans de l’environnement et la sécurité environnementale des acteurs intervenants dans lesdits secteurs. Parmi lesquels on peut citer lesMinistères de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable (à travers ses services techniques), de l’Administration territoriale de  la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, de la Sécurité et de la Protection Civile, la Mairie du District de Bamako, la société Rand Gold, la Société Ozone Mali et le Collectif des groupements Intervenant dans le secteur de l’Assainissement au Mali.

Il est important de souligner que le CESC, par le biais de sa commission Science technique et Environnement, a participé en novembre 2016 aux travaux de la COP 22, et a organisé au mois d’octobre dernier des visites de terrain dans les complexes miniers de Loulo –Gnougoto, sur les sites d’opération de la société Ozone et de décharges finales.

 

'